30.06.2011

Remise des prix du concours « Mille et une fleurs pour Saint-Cyprien »

concours fleurs 2011.JPG

Dans le cadre de la fête de la St-Jean a eu lieu la remise des prix du concours des maisons et jardins fleuris « mille et une fleurs pour Saint-Cyprien ».
Les participants étaient présents à la soirée jeudi soir et ont reçu une récompense pour leur concours. Trois gagnants ont été choisis parmi un éventail de jardins fleuris, le choix ayant été difficile tant les jardins et balcons faisaient preuve d’un réel effort.
Voici les heureux gagnants :

Les trois primés pour le concours « 1001 fleurs » sont :
−    Jean-Marie Hanin – 9, rue de Montherlant
−    Colette Savioux – 5, rue Dancourt
−    3e ex-aequo : Mme Fouries, M et Mme Sarcos, M et Mme Chusseau, Mme plancade, Mme Clement et Mr Roger Latre pour la mise en fleurs du talus des rues Holande et Cosma.

Félicitations pour vos beaux jardins et balcons et à l’année prochaine !!

29.06.2011

Balades en calèche dans les rues de la ville

Calèche-7.jpg

Suite au succès remporté l’année précédentes, les calèches circuleront à nouveau dans les rues de Saint-Cyprien du 1er juillet au 31 août, tous les jours sauf le samedi.

Vous découvrirez Saint-Cyprien, le port et le front de mer au rythme cadencé de Pénélope, Paname  ou  d’Océan, percherons et comtois guidés par Kévin ou Serge les « cochers de l’été».

Tourisme durable oblige, les attelages sont  équipés de pare-déjections.

Départ : Rond Point de l’Office de Tourisme

Horaires :  de 9h30 à 13h30 et de 17h à 21h30

Durée de la balade  : entre 20 et 25  minutes

Tarifs : 8 € la balade pour toute la famille ou la bande d’amis (4 places)

Réservations à l’accueil de l’Office de Tourisme (aucune réservation par téléphone).

Le club Amitiés de Saint-Cyprien en assemblée générale

ag club amitie20110614 (3).JPG

C’est une salle bien remplie qui a été témoin du passage de relais à la présidence de l’association lors de son assemblée générale du mardi 14 juin 2011, en présence de Marie-Thérèse Negre, représentant le maire. La présidente Annie Del Poso ouvrait la séance par le mot de bienvenue et fait observer une minute de silence en mémoire des adhérents disparus, puis suivait le rapport moral d’activité et Renée Mas, trésorière générale rend compte d’un bilan sans surprise et de la bonne gestion. Ces deux rapports furent approuvés à l’unanimité.

Renouvellement du bureau

Un nouveau bureau a vu le jour, voici sa nouvelle composition :

Président d’honneur : M. Le Maire
Présidente : Chauvier Joëlle
Vice-président : M. Del Poso Vincent
Secrétaire : Peatier Françoise
Secrétaire adjointe : Moulin Ginette
Trésorière : Mas Renée
Trésorière adjointe : Del Poso Annie
Animation voyages : Spanu Christiane, Guerrache Geneviève, Fruit Chantal, Fruit Robert.
Responsable de la Commission : Peatier Françoise

ag club amitie20110614 (1).JPG

28.06.2011

Voile : Dorian Gachon champion de la Ligue Languedoc-Roussillon

Photos-0004.jpg

Il y a quelques années, Dorian Gachon avait déjà été champion de la Ligue Languedoc-Roussillon en dériveur monotype laser Standard (série Olympique). Il avait alors remisé avec soin son dériveur, se limitant alors aux régates en « habitable » avec les succès que l’on sait, mais surtout privilégiant ses études.

Doctorat de physique obtenu et réussite au concours de Maitre de Conférence, il obtient un poste de Maitre de Conférence-Chercheur à l’Université de Perpignan. Nostalgie, mais surtout plaisir, il rénove son fidèle dériveur, reprend l’entrainement et, suite à ses victoires et podiums, est sacré lors de la finale disputée dernièrement à Marseillan, champion de Ligue Languedoc-Roussillon en dériveur Laser Standard pour cette saison 2010-2011….. Toutes nos félicitations à notre champion cyprienc !

Action : mobilisation des jeunes « Un but d'avance»

 PRINTEMPS 2011.4 051.jpg
Le contexte

Un constat partagé sur les dernières années avec nos partenaires de la Mission locale pour les jeunes des PO, du Pôle Emploi et avec nos partenaires employeurs :

Une partie du « public jeune » est de plus en plus difficile à atteindre et à motiver:

 Il s’agit de jeunes peu qualifiés qui souvent ne possèdent pas toutes les connaissances de base, qui ont quitté le système éducatif sans maîtriser correctement les acquis fondamentaux, et qui n’ont pas les compétences sociales et de communication nécessaires, pour mettre en oeuvre avec succès une démarche classique d’insertion sociale et professionnelle.

Le cumul de problèmes provient souvent d’un niveau insuffisant à l’issue de la scolarité de base, d’une sous qualification, d’une incapacité à bien s’exprimer. Ces lacunes sont souvent liées à des situations d’exclusion, d’éclatement familial, un manque d’implication sociale et citoyenne et conduisent à un chômage récurrent.

Les expériences négatives de la vie familiale et de l’école sont souvent à l’origine d’un manque total ou partiel de confiance en leurs propres compétences. Une image de soi négative qui s’accompagne souvent d’un sentiment d’infériorité et de résignation (« je ne sais pas faire » ; « je ne suis

pas assez intelligent pour le faire » ; « je ne saurais jamais l’apprendre »). Par conséquent la peur de l’échec qui se renouvelle constitue un sentiment prédominant. Notre constat partagé : ces personnes risquent probablement de rester inactives ou dans la précarité.                                                             

Ce public passe souvent à côté d’initiatives de la formation adultes, telles que proposées actuellement…

On peut lier ces obstacles à la motivation à apprendre et au manque de Propositions ciblées sur leurs centres d’intérêt et leurs capacités. Ils ne voient pas les avantages de la formation...

 Certaines des actions de formation doivent être mieux adaptées à leurs besoins…

 NB : Ces freins sont si importants qu’ils risquent de faire l’objet d’un colloque international spécifique sur ce thème, organisé par la MLJ des PO en 2012.

Des expériences IRFAsud réussies

A partir de ce diagnostic, des expériences ont été menées avec succès…

Au cours du projet européen GRUNDTVIG baptisé « Golden goal » élaboré en partenariat avec 17 organisations en Europe entre 2006 et 2008. Les équipes IRFASUD des PO ont élaboré un programme de formation spécifique et ont fait le diagnostic suivant lors des expériences pilotes :

           - De nombreux jeunes sont motivés par le Sport et développent des capacités physiques et intellectuelles pour suivre ou pratiquer des activités sportives. La valorisation de ces capacités favorise l’élaboration d’un projet professionnel et rapproche les jeunes des compétences attendues sur un poste de travail.

         - Les publics jeunes apprennent plus facilement si les supports éducatifs correspondent à leurs centres d’intérêts.

           - Ils apprennent souvent mieux si ils peuvent s’engager à fond dans une     activité, avec un objectif individuel ou collectif.

           - Quoi de plus valorisant que de se fixer un « BUT EN OR » et de l’atteindre !                                                

Cette expérience européenne s’est prolongée de 2009 à 2010 avec le projet « GOLDEN GOAL+ » afin de transférer ces méthodes innovantes réussies, dans les contextes d’autres pays (Pologne, Portugal et Allemagne). En Juin 2009 à l’invitation d’IRFASUD PO, des partenaires de 7 pays européens se sont retrouvés à Saint Cyprien (Grand Stade et UCPA) pour un séminaire sur les modalités de transfert de ce projet, en présence de la MLJ des PO.

Afin de prolonger dans un contexte local ces expériences réussies, de trouver des méthodes efficaces pour lever les freins repérés pour ces jeunes, Gilles Rives, Chef de projet IRFASUD PO, a décidé de proposer une action de formation innovante à la Région Languedoc Roussillon, sur la base de la ligne ERI (Expérimentation, recherche, innovation).

Peu de projets sont élus sur cette ligne mais grâce certainement aux perspectives nouvelles qu’elle offre, cette action IRFASUD a été approuvée fin 2010, elle existe aujourd’hui, elle est aussi cofinancée par le Fonds social européen.

Rebaptisée «  Un but d’avance » elle se déroule en partenariat avec l’UCPA de Saint Cyprien. Débutée le 3 Mars 2011, elle a concerné 12 jeunes et va se terminer le 20 Juin sur un bilan vraiment positif.

 

PRINTEMPS 2011.4 039.jpg 

Voici ces principales caractéristiques :

Des objectifs de formation « novateurs »

Objectif principal:développer et adapter les méthodes de formation issues des projets européens dans un contexte local afin de favoriser la réussite de la démarche d’insertion professionnelle par l’introduction d’activités sportives.

Prenant comme cible ces jeunes adultes peu qualifiés ou peu motivés, cette formation pilote rebaptisée“ Un but d’avance »” développe un modèle novateur qui vise à :

- promouvoir l’implication de ce public et les facteurs de réussite

- développer par des méthodes différentes l’acquisition de compétences de  base

- accompagner de façon dynamique la démarche d’insertion.

Cette action rapproche l’emploi des intérêts sportifs des jeunes adultes défavorisés et l’emploi du sport en tant que méthode pédagogique de base.

  3) Dans les domaines de l’orientation et de l’insertion professionnelle, l’intégration d’activités sportives à une formation sur les compétences de base et la mise en œuvre d’un projet individuel, permet d’agir à trois niveaux :

 1) La stimulation de l’intérêt des apprenants : en intégrant des activités sportives à l’apprentissage, le groupe cible est attiré par ce qui est proposé.

L’activité sportive et physique peut déclencher la motivation à apprendre car, souvent, ce domaine n’est pas associé à un vécu négatif.

C’est un domaine à multiples facettes permettant une formation aux compétences sociales de base, telles que la consolidation d’une équipe, la gestion des conflits, l’étude de stratégies, le respect des règles, le partage etc.

Il permet aussi par ses exigences de mieux préparer à une future vie professionnelle.

2) Le contenu sportif correspond aux intérêts du groupe cible. De cette façon, l’intégration d’une approche novatrice liée aux compétences de base motive les jeunes à développer leur capacité à lire, à écrire, à prendre la parole et à se servir du calcul à un niveau différent de celui déjà connu.

Ainsi cela leur permet de comprendre et de fonctionner dans ces domaines d’activités qui leur plaisent, d être valorisés et de progressivement utiliser ces atouts en lien avec les exigences des postes de travail.

3) Le lieu de l’action de formation est important : il doit s’agir en priorité d’un environnement sportif ne rappelant pas l’univers scolaire. 50% du temps a été passé à l’UCPA sur des activités extérieures et en déplacements dans la région proche.

L’environnement sportif est un contexte éducatif qui n’est associé ni à une expérience scolaire négative, ni à la crainte de nouveaux échecs ni à la discrimination. C’est un environnement qui ne « sent pas l’école ». L’environnement sportif est souvent considéré de façon positive car il est associé à des sentiments de respect, de confiance et de solidarité. Il a donc toutes les chances de susciter l’intérêt et l’action.

L’intérêt pour le sport est une condition à la réussite de la formation.

L’introduction d’activités sportives dans le cadre pédagogique permet d’atteindre un groupe cible « allergique à l’éducation » qui a été jusqu’ici peu disposé à participer à un enseignement classique, et ainsi d’éviter les abandons et mieux surmonter les difficultés de conduite de ces actions de mobilisation.

4) Juin 2011 : tous sont fortement redynamisés, tous ont un projet défini et  plus de la moitié des jeunes participants ont un emploi. Pour ces jeunes adultes souvent défavorisés, cela a été l’occasion de marquer leur « but d’avance » : réussir à s’entraîner et à avancer positivement dans leur projet de formation et d’insertion, et être «  les meilleurs » le jour du match…

 Les principes pédagogiques clés qui ont été développés

 Le cadre spécifique :

 A) Pour être efficaces, les modules de formation doivent comporter deux éléments essentiels: Un processus d’apprentissage visant « l’empowerment », l’implication dans sa propre progression.

 B) Avec l’équipe pédagogique, ont été établies un ensemble de règles ou de normes qui vont déterminer les comportements à avoir :

. Nous devons nous respecter.

. Nous devons respecter les autres.

. Nous devons respecter le matériel / les effets

 L’accompagnement et la valorisation des efforts :  Le « portfolio personnel » qui est une expression écrite de leur travail qui présente les efforts, progrès et réussites dans le domaine des compétences de base et des aptitudes sociales, les suites à donner, les plans d’action…                                                                                                                                        

Outil de départ pour les apprenants:un positionnement, qui sert de base en « fil rouge », un vrai tableau d’efforts, enregistrant les progressions, comme dans une salle d’entraînement...

Les évaluations réalisées au cours des activités  fournissent des informations sur les compétences à développer, et ciblent autant leurs points forts que leurs lacunes.

L’accompagnement individualisé du parcours de chacun vise à exploiter au mieux les capacités, les valoriser en lien avec un futur projet professionnel.

5) Des activités qui intègrent plusieurs domaines de compétences

  A partir d’activités collectives, ciblant souvent un évènement ou un projet particulier, l’objectif est d’aider à adopter un comportement approprié pouvant ensuite être transposé dans une situation professionnelle.

 De nombreuses activités intègrent plusieurs apprentissages, ainsi la référence au modèle scolaire est effacée.

A l’issue, l’apprenant aura abordé la lecture, le calcul, l’expression orale…sans même s’en rendre compte.

 Toutes réalisées dans un contexte sportif, elles seront issues des programmes des projets Golden goal et ont privilégié les activités extérieures, mixant exercices physiques et intellectuels.

 Chaque activité individuelle ou collective, fait l’objet d’un débriefing et d’un enregistrement dans le Port folio.

Objectif : développer chez l’apprenant une auto appréciation et une expérience de l’analyse de son comportement.

 L’accompagnant met l’accent sur l’encouragement et le renforcement d’un comportement alternatif chez les apprenants, en les aidant à poursuivre leurs objectifs dans les situations de la vie réelle : le sport, le groupe, le poste de travail, leur projet professionnel.

PRINTEMPS 2011.4 034.jpg

 

 

26.06.2011

Clôture de la saison 2010 / 2011 pour l'école de Rugby Saint Cyprien /Latour Bas Elne XV !

juin 2011 082.jpg

Samedi dernier, les enfants de l'Ecole de Rugby et leurs
familles ont participé à la journée de clôture d'une saison riche en évènements et pleine d'émotions pour l'USSCL XV (Champion du Roussillon !!!).
Une centaine de personnes étaient réunie autour d'un repas convivial
 préparé par les bénévoles de l'équipe première, Pierre et Bruno, remerciés tout particulièrement et à l’extraordinaire patissier Jeannot !
Les récompenses étaient aussi d'actualité pour remercier d'une part
les bénévoles de l'Ecole de Rugby : Fernand et Marie Esteba, Julien Caball,
Jean et Sandrine Ribes, Karl Boyer, Sandrine et Quentin Pons ...... et bien
entendu les enfants.
Ils ont pu profité par un temps clément des attractions qui avaient été
installé pour eux toute l'après-midi (Chateau gonflable, toboggan, parcours du combattant).
La reprise aura lieu au stade de Rugby des Capellans les Mercredi à
partir de début Septembre de 14H00 à 16H00.
Sont encouragés l'ensemble des parents à amener leurs enfants
(filles ou garçons) âgés de 5 à 13 ans pour la nouvelle saison 2011/2012.
Pour tous les nouveaux venus vous êtes invités à découvrir sans
engagement l’Ecole et ses valeurs autour du Rugby qui sont Plaisir,
Convivialité, Solidarité ...
juin 2011 050(2).JPGjuin 2011 048(2).JPG

Succès pour le 2ème Festival Beach Rugby Concert

beach rugby.jpg

Hier et avant-hier (vendredi et samedi) s’est déroulée la 2ème édition du Festival Beach Rugby Concert organisée au profit de l’association « Vaincre la Mucoviscidose ». Cette grande manifestation a été organisée par L’Office de Tourisme de Saint-Cyprien pour lancer la saison estivale et ses plus de 350 animations qui rythmeront votre été.

Le coup d’envoi de la manifestation a démarré vendredi soir où environ 1 000 personnes ont pu assister au conert de RCan, Kanélé et 100 grammes de têtes. Un concert gratuit alterné par la présence d’un DJ pour que toute la soirée soit en musique. De la musique, il y en avait également hier (samedi) avec la Banda Aïoli et les pom pom girls de l’USAP qui dansaient en front de mer au rythme du son du car podium de l’Indépendant. Sur le parking du Front de mer, dès 10h, une paëlla géante se préparait tandis que sur la plage les rugbymen et rugbywomen (24 équipes) disputaient des matches de beach-rugby. Pour parfaire cette grosse fête, les organisateurs et l’association Anim Passion avaient aussi pensé aux plus petits en leur proposant des jeux gonflables. Et pour les amateurs ou pour le personnes désirant profiter de l’animation vue du ciel, des baptêmes de l’air en hélicoptère étaient proposés par Laurent Tissier avec Helittoral Hélicoptères. Hier soir (samedi soir), pour clôturer cette belle manifestation, Patrick Diaz et Alexandra Tan on chanté avant de laisser place à Guillaume Grand.
Autant d’animations proposées pour faire une belle fête mais également pour reverser une grosse partie des bénéfices à l’association ‘Vaincre la mucoviscidose’ grâce à qui l’espérance de vie continue à progresser. Olivier Parra et Eric Beauchet, organisateurs d’Anim’passion, tiennent à remercier tous les bénévoles : les bandas, les pom pom girls de l’USAP, les sapeurs pompiers, le service sécurité, l’association vaincre la mucoviscidose et les bénévoles d’Anim’ Passion.

bandas.jpghelico.jpgLes Pom Pom girls de l'USAP.jpgorganisateurs et bénévoles.jpgRCAN20110624 (1).JPG