01.03.2011

L’Espagne en marche…

Lorsque le 23 février 1981, soit quarante-deux ans après la fin de la guerre civile, le colonel Tejero et un groupe de gardes civils pénètrent dans la salle du Congrès (parlement espagnol) au beau milieu de la séance d’investiture du nouveau chef du gouvernement, tirent des coups de feu en l’air et ordonnent aux députés de se coucher sous leurs bancs, l’Espagne retient son souffle. Caméras de télévision et micros de diverses radios sont restés branchés et les téléspectateurs stupéfaits assistent à la scène en direct. La démocratie espagnole à peine vieille de trois ans va-t-elle connaître le sort de la IIe République et, comme elle, céder la place à une dictature militaire ? Le coup d’État, on s’en souvient, échoua et la démocratie sortit renforcée de cet échec. Cette démocratie qui, contre toute attente, succéda à presque quarante ans de dictature franquiste, fut l’aboutissement d’un processus historique et d’une longue évolution des mentalités. C’est à retracer cette marche vers la démocratie, en remontant le cours des siècles jusqu’au règne de l’empereur Charles-Quint, que Jacques Issorel, professeur émérite à l’Université de Perpignan, s’attachera le vendredi 4 mars à 17 h 30 à la Médiathèque de Saint-Cyprien, 1 rue François Arago (proche du stade).

23.01.2011

Bonne résolution de début d’année : s’inscrire à la médiathèquede la Ville !

mediatheque1.jpg

Lieu de rencontres, d’échanges, espace de convivialité, la Médiathèque Prosper Mérimée est le lieu public culturel d’accès libre le plus ouvert à la population sur le territoire de Saint-Cyprien. Du mardi au samedi, elle permet une consultation sur place gratuite et variée de la presse. L’emprunt est d’un coût modique pour l’ensemble de l’année et le nombre de titres empruntables est considérable : 10 livres, 6 périodiques, 4 CD, 2 textes enregistrés par mois et par personne, seul le DVD est empruntable une semaine. La gratuité est proposée à l’ensemble des enfants résidant à Saint-Cyprien (des bébés jusqu’à l’âge de la majorité). Les consultations en ligne sont gratuites. Enfin, et parce qu’il n’est pas toujours possible de se déplacer à la médiathèque, un service de portage à domicile est étendu sans condition d’âge.
2011, c’est l’ouverture d’un nouvel espace consacré aux tout-petits et leurs accompagnants.  Un projet annuel d’animations et de rencontres dénommé « Premières pages »  démarre à 10 h tous les premiers vendredis de l’année (sauf juillet et août), en partenariat avec le Relais d’assistantes maternelles. Tous les mercredis à 10 h, des contes sont lus à haute voix. Amateurs, photographes, peintres, sculpteurs… exposent leurs créations sur les murs de la médiathèque.  Actuellement, des peintures naïves de Emilie Demarquet Calderin Gil sont visibles jusqu’au 26 février. En partenariat avec le Club de lecture « Plaisir de Lire », une rencontre se tiendra le 24 juin prochain autour de l’œuvre de Mario Vargas Llosa, Prix Nobel 2010. Des dédicaces d’auteurs sont programmées avec les éditions Trabucaire, Talaïa et TDO.
Vendredi 4 février 2011 à 17 h 30, l’Ecole de Musique et plus particulièrement la section « Batterie » de Joël Ferrer vous donne rendez-vous pour une audition : un programme rock expérimental, « Eels, Nada Surf, Linkin Park, Stereophonics… ».
Pour les vacances scolaires de février, des projections de films « Jeune Public » seront programmées les après-midis.
Vendredi 4 mars à 17 h 30, Jacques Issorel, professeur émérite à l’Université de Perpignan proposera une conférence intitulée « L’Espagne de 1869 à 1936 : la marche inexorable vers la guerre civile ».
Samedi 19 mars à 17 h 30, Janine Becat-Sagnol de l’Association « Terres Cuites » animera  une rencontre sur un art populaire longtemps considéré comme un art mineur  « Potier à terre : un métier oublié », titre de l’ouvrage  co-édité avec le Conseil Général et la Ville de Saint Cyprien.
Les « Dentellières de Saint-Cyprien et leurs amies » s’installeront le week-end de Pâques. A cette occasion, la médiathèque organisera  des journées « Portes ouvertes ».
Toutes les animations proposées sont d’accès libre et sans réservation, alors qu’attendez-vous pour vous inscrire ?


Médiathèque Prosper Mérimée – 1 rue François Arago – proche du stade au village – tél. : 04 68 37 32 70 – mediatheque@mairie-saint-cyprien.com

mediatheque2.jpg

Opération Premières pages : un album illustré distribué pour chaque nouvel enfant

Initiée en 2009 à titre expérimental par le Ministère de la Culture et la Caisse Nationale des Allocations Familiales, l’opération Premières Pages est reconduite en 2011 et élargie à sept départements : les Pyrénées-Orientales, l’Ain, le Lot, la Réunion,  la Savoie et la Seine et Marne.  
A partir du 1er février, pour toute nouvelle naissance ou adoption en 2010, chaque famille des départements concernés recevra en cadeau l’album « Mercredi » d’Anne Bertier aux éditions Memo.  Les parents pourront découvrir également un guide de conseils sur la lecture aux tout-petits et aux plus grands et une plaquette présentant le rôle et la mission de la CAF et du Conseil général dans le domaine de la petite enfance. Dans les Pyrénées-Orientales, la Mutualité Sociale Agricole s’est associée à l’opération Premières Pages.
Un courrier émanant de la Caisse des Allocations Familiales informera les nouveaux parents et les invitera à aller retirer ce cadeau de naissance.
La médiathèque de Saint-Cyprien est une des bibliothèques du département qui remettra aux nouveaux parents l’album choisi pour l’édition 2011 de l’Opération Premières Pages.

Du mardi au vendredi : de 9h à 12h et de 14h à 18h, le samedi de 9h à 17h (sans interruption).
Renseignements Médiathèque Prosper Mérimée 1 rue François Arago
66750 Saint-Cyprien Tél. 33 (0)4 68 37 32 70 - bibliostcyp@fr.oleane.com

05.01.2011

« Le vendredi je lis aux tout-petits » : rencontre avec les bébés lecteurs

lecture petits.jpg

L’opération « Premières Pages » démarre à la médiathèque de Saint-Cyprien ce vendredi 7 janvier à 10 h. Ce premier rendez-vous est fixé avec Marie-Claude et l’équipe des lectrices de l’association « 3 Petits Tours… ». Les tout-petits accompagnés de leurs parents, assistantes maternelles ou éducatrices sont invités à cette première rencontre qui se déroulera chaque premier vendredi du mois. A cette occasion, des lectures à voix haute, individuelles afin de respecter la liberté de mouvement de l’enfant, d’albums illustrés et choisis seront proposées par des professionnelles, bibliothécaires et lectrices sous le regard des adultes. Le projet municipal bénéficie de l’aide financière du conseil général. Cette animation, d’accès libre, est offerte au relais d’assistantes maternelles, à la crèche municipale et aux parents.
Bienvenue à cette nouvelle action de lecture publique en faveur des tout-petits.

Pour tout renseignement, médiathèque Prosper-Mérimée tél. 04 68 37 32 70

13.08.2010

Un patrimoine catalan exemplaire promu à Saint Cyprien : les barques et la gastronomie catalanes

aloujes.jpg

A l'occasion de la première Fête médiévale de la Ville, deux belles conférences se sont tenues à la Médiathèque. François Bernardi , réalisateur de l'excellent  documentaire projeté « La dernière barque » a réuni autour de lui deux spécialistes de la voile latine : Clovis Aloujes et Gildas Giraudeau, propriétaires de barques catalanes restaurées avec passion et derniers défenseurs d'un patrimoine  maritime essentiel à notre département. C'est au Barcarès, à Collioure et à Banyuls que les « Catalanes » se fabriquaient au début du XXème siècle. Ces chantiers navals bénéficiaient d'un savoir-faire ancestral, les chantiers les plus connus étaient les ateliers « Bonafos » et « Coulomines » à Banyuls. Les bois utilisés provenaient de la forêt de la Matte, les pins sylvestres offraient des mats biens droits, le chêne vert taillé dans le fil du bois formait l'ossature. De la qualité des bois dépendaient la durée de vie la barque mais aussi sa solidité et par conséquent la sécurité des équipages. La grande caractéristique de la barque catalane est sa voile, élégante, triangulaire dont l'origine byzantine ne fait aucun doute. Les barques portent des noms différents en fonction du type de pêche pratiquée : la « sardinal » pour la pêche à la sardine, l' « anxove » pour la pêche aux anchois, les « llaguts » (petites barques), les « bouares »...  De forme élancée, elles mesurent entre 9 et 11 mètres. D'autres barques plus longues armées pour la « pêche au bœuf » (la pesca del bou) devaient leur nom à la technique de la pêche au chalut où deux bateaux identiques sont reliés (d'où l'image de jougs de bœufs). L'âge d'or de la pêche à la voile est situé à la fin du XIXème siècle, à Collioure une flotte de 100 sardinals employait 700 marins. L'émergence du diesel sonnera la disparition de la pêche à la voile. Dès le début des années 60, la concurrence est trop forte, les barques abandonnées pourrissent sur les plages ou sont brûlées. Le renouveau viendra de jeunes Catalans passionnés qui entreprendront un travail de restauration, prenant en compte le savoir-faire transmis de mémoire par les Anciens : de jolis noms qui perpétuent la tradition « Santa Espina » « Notre Dame de Consolation » « L'Idéal » Aujourd'hui, des associations continuent de faire évoluer cette activité par   la rencontre de « Régates»  avec la Catalogne.

comelade.jpg

Eliane Thibaut-Comelade a honoré de sa présence un auditoire conquis par la gastronomie catalane. Auteur de plus de quarante publications, cette grande « Dame » spécialiste en cuisine catalane a offert un exposé des conseils  d'Arnau de Vilanova basés sur cinq principes toujours actuels : le premier traite du moment propice au repas, le second insiste sur la nécessité d'une excellente mastication, le troisième porte sur la quantité d'aliments à ingérer, le quatrième s'attache à la qualité de la nourriture, le cinquième évoque la nécessité de boire lorsque la soif se manifeste. Ces principes de diététique ont 700 ans. Autre grande figure rapporteur des mœurs moyenâgeuses, Fransesc Eiximenis, théologien, Evêque d'Elne laisse une œuvre monumentale de treize volumes, reflets des coutumes du XIVème siècle. Il décrit les l'ordonnance du repas, le choix des aliments, l'harmonisation des vins et des plats et la façon de se comporter à table : par exemple.. : « Ne commence jamais à manger le premier, fais bonne figure, laisse le plus gros morceau à ton voisin... » .  Aujourd'hui, Eliane Comelade transmet par les ateliers de cuisine à Ille-sur-Têt les recettes savoureuses dont il est toujours possible de régaler ses invités. Il serait par ailleurs tout à fait souhaitable que de belles tables du département proposent de jolies recettes de la cuisine médiévale catalane : le lait d'amandes (llet d'ametlles) par exemple, ou le  sorbet de cannelle (sorbet de canyella), ou la soupe aux herbes (sopa d'herbes), le blanc-manger (menjar blanc) etc... La promotion de la cuisine c'est aussi la mise en valeur d'un art de vivre, celle d'une culture ancestrale, d'un partage à bien vivre ensemble.

mediatheque public.jpg

 

 

08.04.2010

Tout savoir sur les poissons à la médiathèque

poisson.jpg

Hormis les espèces de pleine eau (sardines, anchois, maquereaux, thons...) dont les géniteurs sont réunis en masse et qui émettent leurs produits sexuels « au hasard », sans constituer des couples définis, la plupart des espèces d'eau douce (truites, saumons, épinoches, bouvières ...) et marines côtières (blennies, gobies, labres, mérous...) adoptent des comportements souvent élaborés et complexes lors de la formation de couples « bien assortis ».

Les critères de choix (des mâles par les femelles, des femelles par les mâles) sont multiples et obéissent à des exigences visant à éviter des « mésalliances » et à favoriser la sélection des « meilleurs géniteurs » qui engendreront la « meilleure descendance » possible et seront « les meilleurs parents » possibles.

La « sélection sexuelle » pratiquée par de nombreuses espèces est à la fois « intrasexuelle » (à l'intérieur d'un même sexe, entre partenaires rivaux pour l'obtention des accouplements) et « intersexuelle » (entre les partenaires des deux sexes qui recherchent les meilleurs d'entre eux).

Elle consiste, à la fois, à :

* éviter les erreurs d'accouplements (« sélection sexuelle négative ») en évitant des croisements :

-       entre partenaires de même sexe (homosexualité) sans valeur reproductive,

-       entre espèces différentes (« croisements hétérospécifiques ») responsables de la production d'hybrides qui portent atteinte à la « pureté génétique » de chaque espèce,

-       entre membres d'une même famille (croisements consanguins « incestueux ») inducteurs d'anomalies de développement.

* favoriser des croisements « légitimes » (sélection sexuelle positive ») par un choix des géniteurs « de qualité », porteurs de « bons gènes »...

Finalement, quels que soient les choix opérés par la majorité des géniteurs et quelles que soient les précautions de « conservatisme » génétique, il existe toujours une grande diversité sexuelle qui favorise des « flux de gènes » entre les populations et assure un renouvellement nécessaire et continu des génomes.  De l'intérêt d'une grande « liberté sexuelle » !

Le diaporama consacré à la sélection sexuelle « négative » sera présenté le vendredi 9 avril à 18 h, à la médiathèque. Celui portant sur la sélection sexuelle « positive » le vendredi 16 avril à 18 h à la médiathèque.

Entrée libre.

15.02.2010

Les vacances de février à la médiathèque Prosper-Mérimée

origami.JPG

Pour les vacances de février, la médiathèque Prosper-Mérimée propose une programmation de films d'animation japonais, chinois et français quelquefois adaptés de mangas bien connus. Ils traitent à la fois de thèmes écologiques, de rapports humains, d'aventure mythologique et de poésie. Les séances démarrent à 14 h 30 et se déroulent dans la salle de projection. Si vous avez manqué leur sortie, profitez-en, l'accès est libre (public dès 10 ans).

Le jeudi 18 février, le cinéma laissera place à un atelier d'activités manuelles. Vous serez accueilli dès 14 heures 30 pour une initiation d'origami ou art de pliage du papier. Savez-vous plier une «cocotte » ? C'est un bon début, sinon rendez-vous pour une découverte des techniques et réalisations de modèles.

« Sur le chemin de la paix » : une exposition documentaire mettra en valeur trois personnalités qui ont œuvré pour les droits de l'homme et la non-violence : Martin Luther King, « Madiba » Nelson Mandela, « Bapu » Gandhi. En parallèle et en mémoire aux 90 000 réfugiés du Camp d'internement de Saint Cyprien, il sera proposé au public de se souvenir de cet épisode tragique, au travers d'œuvres d'historiens et de récits. Cette année, la Ville est partenaire de l'association FFREE (Fils et Filles de Républicains Espagnols et Enfants de l'Exode) pour une marche symbolique le samedi 20 février à 9 heures, départ Salle Pons - arrivée : monument au vieux cimetière.

Proche du stade du village, de la crèche municipale, du centre de loisirs et des écoles, quartier de la Prade, la médiathèque est ouverte au public du mardi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h ; le samedi journée continue de 9 h à 17 h.