02.10.2014

Une belle semaine à la Résidence Desnoyer

Comme chaque année, la Résidence Desnoyer a ouvert ses portes aux retraités de la ville afin qu’ils participent aux activités mises en place pour la semaine bleue qui cette année était aussi semaine du goût.

Alliant les deux thèmes, les animations ont été nombreuses et variées : Chansons françaises avec le dynamique et chaleureux duo « Avot’bonheur », conférence préventive du Docteur Blayak organisée par l’association des diabétiques de France 66, goûter exotique préparé par le jeune Nicolas, petit déjeuner à la crèche, yoga, formidable prestation des danseurs de salon encadrés par Coralie Romazin et exceptionnelle démonstration culinaire offerte par le groupe Roussill’hôtel et la famille Lormand grâce auxquels le Chef du Mas d’Huston Julien Boy, toque blanche du Roussillon, a pu faire partager son savoir et régaler l’assistance.

Les résidents et l’équipe d’animation remercient tous les intervenants qui bénévolement ont accepté de donner de leur temps afin partager leur savoir,  de communiquer leur passion à leurs ainés. Il est rappelé que les activités à la Résidence sont ouvertes à tous (atelier mémoire, sorties encadrées...). Renseignements et programme au 04 68 21 09 93.

Voir légende sous texte.JPG

 Arrière plan de gauche à droite : Julien Boy (Chef cuisinier au Mas d’Huston), Thibault Lormand (Propriétaire du Mas d’Huston). Premier plan de gauche à droite : Catherine Bougerol (CCAS Saint-Cyprien), Marie-Thérèse Nègre (Adjointe au maire social et associations), Marie-Paule Bolte (Directrice de la résidence Desnoyer), Aude Neu (animatrice de la résidence Desnoyer).

Une belle semaine à la Résidence Desnoyer

Comme chaque année, la Résidence Desnoyer a ouvert ses portes aux retraités de la ville afin qu’ils participent aux activités mises en place pour la semaine bleue qui cette année était aussi semaine du goût.

Alliant les deux thèmes, les animations ont été nombreuses et variées : Chansons françaises avec le dynamique et chaleureux duo « Avot’bonheur », conférence préventive du Docteur Blayak organisée par l’association des diabétiques de France 66, goûter exotique préparé par le jeune Nicolas, petit déjeuner à la crèche, yoga, formidable prestation des danseurs de salon encadrés par Coralie Romazin et exceptionnelle démonstration culinaire offerte par le groupe Roussill’hôtel et la famille Lormand grâce auxquels le Chef du Mas d’Huston Julien Boy, toque blanche du Roussillon, a pu faire partager son savoir et régaler l’assistance.

Les résidents et l’équipe d’animation remercient tous les intervenants qui bénévolement ont accepté de donner de leur temps afin partager leur savoir,  de communiquer leur passion à leurs ainés. Il est rappelé que les activités à la Résidence sont ouvertes à tous (atelier mémoire, sorties encadrées...). Renseignements et programme au 04 68 21 09 93.

Voir légende sous texte.JPG

 Arrière plan de gauche à droite : Julien Boy (Chef cuisinier au Mas d’Huston), Thibault Lormand (Propriétaire du Mas d’Huston). Premier plan de gauche à droite : Catherine Bougerol (CCAS Saint-Cyprien), Marie-Thérèse Nègre (Adjointe au maire social et associations), Marie-Paule Bolte (Directrice de la résidence Desnoyer), Aude Neu (animatrice de la résidence Desnoyer).

29.09.2014

2ème édition des épouvantails sous le signe des fleurs à la résidence Louis Pasteur

La 2ème édition du concours d’épouvantails s’est déroulée dans le jardin de la résidence Louis Pasteur. Trois prix et deux coups de cœur ont été décernés par le jury constitué des membres de l’O.N.A.C et de Mme Marco, directrice du Conseil départemental. 
De l’avis général, cette deuxième édition était originale et poétique.  En paille, en plâtre, en tissu, chacun avait laissé libre cours à son imagination. Les lauréats constitués en équipe n’avaient pas économisé leurs ressources. Seul impératif : livrer en temps sa création fleurie accompagnée d’un texte ou d’une poésie.
En début d’après-midi le public et le jury s’étaient laissé guider par l’itinéraire tracé par les 12 épouvantails réalisés par les résidents, les familles et les personnels de la résidence. De «  Romance pour les mariés  » à  « L‘épouvantail vivant » en passant par « Obélix la diète » chacun a pu trouver son compte et immortaliser une pose devant les créatures.
Le jury constitué par des membres du Conseil départemental de l’ONAC des PO annonçait à 15 h, les  compagnons de jardin sélectionnés pour leur originalité et attribuait en guise de prix des nains de jardins et des ornements fleuris. Le président du jury M. Saloni, félicitait les résidents, les personnels et les animatrices en formulant le vœu de voir le concours se renouveler l’année prochaine. Le jury a souhaité récompenser Camille Faddi âgée de 5 ans en attribuant un prix coup de cœur pour « Princesse Fleur »

Palmarès
1er prix : « Romance pour les mariés »  réalisés par Mmes Rety, Bataille, Juanola, Sirjean, Van Obergen, Anton ( L. Pasteur)  2ème prix :«  Bruixe Catalane » réalisée par Mmes, Déjoan, Vaunois, Marrec (L.Pasteur)  3ème prix : « Cornac, le corbeau » réalisé par Mme Le Taro (J. Rostand) 2 Prix coup de cœur : « Princesse Fleur » réalisé par Camille Faddi, « L’épouvantail vivant » de Marie Padilla et Betty Ferré. Membres du jury : Monsieur Saloni, Mme Forgues-Torrent, Mme Lhernould, Mme Marco et Mme Vicens.

Les lauréates du premier prix et le jury.jpg

Romance pour les mariés.jpg





25.03.2011

De boîtes souvenirs en boîtes d’avenir

intergeneration.jpg

Dans le cadre du projet d’échange intergénérationnel « De boîtes souvenirs en boîtes d’avenir », les résidents des maisons de retraite Louis Pasteur et Jean Rostand sont allés à la rencontre des élèves de 5ème 3 de la classe de M. LLado, professeur d’arts plastiques et de Mme Foucaut, professeur documentaliste du Collège Alice et Jean Olibo.
Ce troisième rendez-vous avait pour but de présenter aux aînés les « boîtes d’avenir » réalisées depuis le mois de décembre par les 25 élèves de cette classe.
A cette occasion, chaque élève a eu l’occasion  d’exprimer et de partager avec les aînés, un projet ou un rêve mis en scène en trois dimensions au cœur d’une boîte : un projet de vie, un projet professionnel, une perception de l’actualité mondiale ou l’évocation d’une société futuriste.
L’expression du dialogue entre génération était facilitée par Nelly Villeneuve, conteuse professionnelle. Elle  accompagnait la rencontre par l’évocation des récits de vie des personnes âgées investies dans ce projet : Mesdames Marchand, Raoul, Bataille, Vonoix, Got, Sirjean et Monsieur Moly. « L’intérêt des plus jeunes pour les récits de vie a évolué au fil des rencontres. Cet intérêt s’est transformé en une écoute attentive et respectueuse. Ces rencontres sont loin d’être anodines, beaucoup de sensibilité s’exprime de part et d’autre, elles permettent de se comprendre et de s’apprécier » rappelle Marie-France Caparros, responsable de ce projet.
Une exposition de leurs travaux communs sera présentée le 24 Mai à Perpignan, Salle des Libertés. Ce projet d’échange intergénérationnel est mené en partenariat avec l’O.N.A.C, l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre. 

23.02.2011

"Bien vieillir" à Saint-Cyprien

atelier M.S.A 001.jpg

Le premier atelier du ‘bien vieillir’ proposé vendredi dernier par la MSA à la Résidence Desnoyer s’est bien déroulé. Menée par l’animatrice Mme Peizareix cette première approche s’est révélée positive et a permis de favoriser l’échange. D’autres ateliers sont prévus, nous vous tiendrons informés des dates ultérieurement.

atelier M.S.A 002.jpgatelier M.S.A 003.jpg

10.02.2011

Grands et petits pour une bonne cause

etoile martin.jpg

L’étoile de Martin lançait il y a quelques semaines l’opération « un gâteau pour la recherche » afin de soutenir la recherche sur les cancers pédiatriques et l’amélioration du quotidien des enfants malades. Elle faisait appel aux directeurs d’établissements scolaires et aux associations pour organiser des ventes de gâteaux dans les écoles, les collèges, les lycées et les associations.
Les personnes âgées et les membres des familles de la maison de retraite Jean Rostand se sont mobilisés pour la cause de Martin.   
Mobilisés autour de Magali Dias, secrétaire au grand cœur de la maison de retraite et de leur chef cuisinier Stéphane Wozniak résidents et familles ont organisé une vente de pâtisseries.
L’Etoile de Martin recevra l’intégralité des sommes récoltées lors de ces ventes.
Une opération identique sera menée à la résidence Pasteur grâce au chef Stéphane Henriot.

18.01.2011

Secret de centenaires (ou) secret de femmes

centenaires2.jpg

Il n’est pas rare de voir des pensionnaires fêter leur centième anniversaire en maison de retraite. Que se cache t-il derrière cette longévité ?
Ils sont dans l’hexagone plus de 15 000. Si aujourd’hui les maisons de retraite s’enorgueillissent d’avoir au moins un centenaire parmi les résidents, c’est à Saint-Cyprien à la résidence Louis Pasteur que l’on peut en rencontrer 5. Cinq résidentes corroborant les statistiques, puisqu’en France 9 centenaires sur 10 sont des femmes.
En évolution depuis les années 1960, il se pourrait que la catégorie des centenaires explose d’ici 2060, ils seront 200 000, soit treize fois plus qu’aujourd’hui.

LUCIE VIDAL.jpgLa dame d’Argelès fête ses 101 ans
A la résidence Louis Pasteur Madame Flore Picard est la doyenne des  centenaires, elle a 103 ans. Pourtant ce sont les 101 ans de Madame Vidal que l’on a fêté lundi dernier (17 janvier) en présence de Thierry Del Poso, Maire de Saint-Cyprien, Nathalie Pineau et Marie-Thérèse Nègre, adjointes qui lui ont offert pour l’occasion un belle composition florale.
Lucie est née rue de la pompe à Laroque des Albères le 17 janvier 1910.  En bonne catalane qui aime sa terre elle commence sa vie professionnelle sur les exploitations familiales. Elle découvre sa vocation, la cuisine auprès de Victoire une cousine de sa mère.
Avec son époux Gaston, ils ouvrent un restaurant dans la rue Mirabeau à Argelès village baptisé « Chez Lucie ». A l’arrière du restaurant les Vidal élevaient au grand air des volailles, des lapins et même un cochon. A cette époque  dit-elle « quand je cuisinais du poulet, c’était du poulet, on se régalait ». Elle évoque malicieusement le slogan affiché à l’extérieur du restaurant  « chez Lucie c’est exquis, chez Gaston c’est bon et chez Vidal c’était un régal » Son secret de longévité ? « Activité, sociabilité et bonne cuisine » d’après Lucie.

Lucie se rappelle aussi tristement des camps à côté d’Argelès et des espagnols qui arrivaient par centaines au moment de la Retirade. « Avec ma cousine on essayait de les nourrir comme on pouvait, on faisait la cuisine à tour de rôle, ils avaient tellement faim, on avait de la peine »
Aujourd’hui Lucie coule des jours heureux bien mérités à la maison de retraite, très entourée de sa famille et appréciée par l’équipe soignante. 

centenaires.jpg