05.11.2009

« J’ai rêvé d’un monde meilleur » : hommage à Jean Olibo

parcours paco.JPG

C'est avec beaucoup d'émotion que Thierry Del Poso, mMaire de Saint-Cyprien, accompagné de monsieur Berliat, adjoint et monsieur Audouard-Cabanes, conseiller municipal ont accueilli à la médiathèque un public nombreux, désireux de raviver la mémoire d'un homme dont le souvenir  est encore très vivace dans la population. La famille de Jean Olibo, son fils Jean, sa fille Jacqueline, Michel et sa famille honorèrent la cérémonie en l'honneur de  leur cher parent.

Dans sa préface, Georges Galindo précise que la réédition de cet ouvrage répond non seulement à la commémoration des 70 années de la Retirada (500 000 réfugiés en terre roussillonnaise) mais qu'il s'agit d'un hommage rendu à l'ensemble des combattants pour la liberté et qu'en cette année du centenaire de la naissance de Jean Olibo, il était important de rappeler sa figure humaniste et son engagement politique.

parcours paco3.JPGFonctionnaire territorial à Perpignan, Jean Olibo fut l'un des premiers fonctionnaires à être destitué par le maréchal Pétain (honneur qu'il revendiquait toujours !). Il prit le parti d'accorder son action à ses convictions et fit sortir des réfugiés politiques des zones de camp. Il entra en Résistance, fut assigné à résidence et arrêté. Il s'évada puis au sortir de la guerre repris ses activités professionnelles. En 1956, il engagea une lutte pour un village, Saint-Cyprien qu'il développa durant trente trois années. Il n'oublia jamais de se souvenir, en 1974 il inaugura en présence de Josep Tarradellas, président de la Generalitat de Catalogne, le bronze à l'effigie du président Companys au monument érigé aux Volontaires catalans (au Port).

Parcours c'est la tragédie espagnole, l'Espagne ensanglantée de 1936 - 1939, ce sont les heures douloureuses de milliers d'hommes, de femmes, d'enfants, c'est l'histoire de « Paco » et de ses camarades. « Une préfiguration du drame effroyable que le monde entier a vécu dans son horreur : le nazisme. Leur histoire est devenue la nôtre. Civils et militaires se sont battus pour une cause qu'ils estimaient juste » (Jean Olibo, Parcours).

parcours paco1.jpgLe public présent a souhaité témoigner de sa gratitude envers cet homme Jean Olibo qui leur a tout appris dans le travail, témoignage éloquent de Josy Pastor qui travailla 25 années auprès de lui, dans le respect, paroles justes de Vincent Del Poso, élu durant deux mandatures et qui rappela le travail accompli et avec justice par des témoins qui rappelèrent ses idéaux de liberté, de fraternité et de laïcité, sans oublier le poète : « Lent, passe un avion, il lâchera ses bombes, et, dans un trou profond, neuf corps ensevelis, la guitare vibre sur l'inhumaine tombe, l'Ebre coule, vers la mer du sang est parti ». (extrait de Présent et Passé).

Les ouvrages de Jean Olibo peuvent être consultés  à la médiathèque de Saint-Cyprien.